Sélectionner une page

Depuis quelques jours maintenant, des coeurs en bois colorés avec l’inscription « Merci » s’installent dans les vitrines de nos commerçants. D’où viennent-ils et que font-ils là? Shop in Andenne a mené l’enquête pour vous. 

Pour répondre à ces questions, il faut se rendre en dehors de la Cité des Ours, à Libois, un petit village situé dans notre commune voisine, Ohey. C’est là que vit Sophie, plus connue sous le surnom « Chaton ». Elle est à l’initiative de cette grande chaîne de solidarité. Dès le début de la pandémie et du confinement, elle souhaite témoigner sa reconnaissance aux personnes qui se trouvent en première ligne. C’est ainsi qu’elle adresse, sur une petite feuille, un « merci » à son facteur. Etant bricoleuse de nature, elle décide d’améliorer cette petite attention et découpe un coeur en bois pour y accueillir ces cinq lettres porteuses d’un grand message.

Après avoir reçu plusieurs compliments, elle décide de déposer quelques coeurs dans son village. En effet, elle se dit qu’en cette période difficile, des encouragements et des remerciements sont les bienvenus. L’objectif est atteint, puisqu’elle voit sur les réseaux sociaux des photos de ses réalisations colorées, avec des commentaires très positifs de personnes qui se sentent soutenues et épaulées. Cela motive Sophie qui décide de confectionner de nouveaux coeurs, qu’elle dépose devant chez elle à l’attention de toutes les personnes désireuses d’en acquérir un.

Au début, Sophie reçoit, en échange de ses belles créations, des bouteilles de vin, des légumes, etc. Dès lors, elle pense à mettre un boîte à dons qui servira dans la lutte contre le covid-19.

Via les réseaux sociaux, Sophie reçoit également des propositions de donation de matériel, comme des vieilles planches ou encore des pots de peinture entamés. C’est notamment grâce à cela qu’elle continue de confectionner de nouveaux coeurs qui s’éparpillent un peu partout en Wallonie. Sophie nous explique : « Il y en a également dans les lieux où nous distribuons des visières de protection, initiative d’un voisin à laquelle je me suis associée. Quand je vais déposer les visières dans des homes, des centres de soins, ou d’autres lieux, j’emporte un coeur que je plante sur place. Je suis tellement surprise par tous les retours positifs qu’engendre cette grande chaîne de solidarité. Tous les jours, 15 à 20 coeurs partent de chez moi pour s’installer un peu partout dans la région et même plus loin. Il y en a par exemple un au CHU-UCL sur le site de Godinne  »

Mais comment les coeurs de Sophie sont-ils arrivés à Andenne? Tout simplement grâce à la magie des réseaux sociaux. Une de nos commerçantes entend parler de l’initiative.  Elle justement, elle tient, elle aussi, à adresser un remerciement tout particulier à ses clients et clientes, qui, en cette période compliquée, lui restent fidèles et respectent toutes les recommandations et mesures de sécurité. Elle demande donc à Sophie de pouvoir disposer de quelques coeurs qu’elle ramène à Andenne et propose à d’autres commerçantes. C’est ainsi que, depuis quelques jours, dans les vitrines de nos commerçants, des remerciements vous sont adressés !

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer